Pas bien sympa, ça

Quand de simples achats chez un mastodonte de la grande distribution se terminent en garde à vue :

A Strasbourg une jeune de fille de 21 ans se rend avec son père dans le magasin de la célèbre enseigne suédoise IKEA le 1er octobre pour acheter des boîtes alimentaires en plastique, copies de la non moins célèbre marque Tupperware.

Déconvenue à la caisse automatique quand le vigile remarque que si les boîtes ont bien été passées au scanner ce ne fut pas le cas des couvercles facturés de façon indépendante.

L’affaire s’envenime, le directeur du magasin est sollicité, lui-même prévient la police, et père et fille sont embarqués au poste où ils passeront 3 heures  en garde à vue. D’autres fonctionnaires de police que ceux qui ont procédé à l’interpellation se rendent compte de la disproportion de la mesure . . .

Les 2 clients retrouvent leur liberté, IKEA présente ses excuses et assure du retrait de la plainte déposée.

Tout cela ne manque-t-il pas quelque peu d’humanité ?

N’est-il pas plus sage d’acheter ses boites alimentaires dans un magasin de proximité où une telle mésaventure parait bien improbable.

D’autant qu’il n’est pas exclu qu’entre temps perdu et carburant gaspillé à se rendre dans un tel magasin toujours implanté en zone périphérique, l’achat soit au final plus onéreux !

Source : cet article de Ouest-France du 11.10.2018

 

Commentaires

Ajouter un avis

mood_bad
  • Pas de commentaire pour l'instant
  • chat
    Ajouter un avis
    keyboard_arrow_up